AMF : Communiqués de presse : 2016

Imprimer

Télécharger

Communiqués de presse AMF : 2016

Etude CSA pour l’Autorité des marchés financiers : Plusieurs centaines de milliers de Français pourraient avoir été victimes d’une escroquerie à l’investissement

Publié le 27 janvier 2016

Investir dans le vin ou les manuscrits, se livrer à du trading spéculatif sur internet : les offres de ce type se multiplient et le grand public se voit de plus en plus proposer ces placements, vendus comme des investissements financiers. L’Autorité des marchés financiers (AMF) publie une étude menée par l’institut CSA au sujet de ces offres et des éventuelles arnaques ou escroqueries en la matière.

Depuis plusieurs années, l’AMF constate le développement d’offres présentées comme des alternatives aux placements financiers traditionnels commercialisés par les banques. Qu’il s’agisse de miser sur le marché des changes ou avec des options binaires, d’investir dans des terres rares, des métaux ou des timbres, les propositions faites aux particuliers sont multiples et se développent notamment à la faveur d’internet.

Pour mieux connaître l’ampleur de ce phénomène auprès des Français, l’AMF a chargé l’Institut CSA de réaliser le premier sondage sur le sujet.

Les principaux résultats – 9% des Français déclarent avoir déjà investi dans ces placements (offres de trading / options binaires et/ou placements en biens divers)

Si 62% des Français ont déjà entendu parler de ces offres, ils sont 28% à avoir été en contact ou activement démarchés par des sociétés proposant ces placements et 9% déclarent avoir investi dans l’un d’entre eux.
Notons que les hommes, les moins de 35 ans et les catégories CSP+ (cadres, professions intermédiaires) s’avèrent les plus exposés à ces placements.
 

 

Les principaux résultats – 5% des Français déclarent avoir déjà été victime d’une « arnaque » avec ce type de placement
  

tableau Rémunération attendue non perçue, perte de la mise sans avoir été informé des risques, impossibilité de contacter la société : tels sont les motifs majoritairement évoqués par les 5% de Français se déclarant victimes d’une « arnaque » pour ce type de placement.
Concernant les montants estimés, ceux-ci sont majoritairement inférieurs à 500 euros.  

 
Cette étude vient confirmer la forte exposition du grand public à ce type même d’offres. Epargne Info Service, le centre de l’AMF dédié aux épargnants, a ainsi enregistré en 2015 une augmentation de près de 30% des demandes concernant le Forex (marché des changes) ou les options binaires, lesquelles représentent 41% de l’ensemble des demandes traitées par la plateforme.
Les appels concernant les biens divers (vins, terres rares etc.) sont moins fréquents (440 demandes sur l’année) mais en progression sensible.

Le régulateur émet régulièrement des mises en garde concernant les placements atypiques, et rappelle que ces propositions ne sont pas soumises au cadre protecteur des instruments financiers : en ce sens, elles sont particulièrement risquées, voire déconseillées, et relèvent parfois même de l’escroquerie.  


A propos de l'AMF
Autorité publique indépendante, l’AMF est chargée de veiller à la protection de l’épargne investie en produits financiers, à l’information des investisseurs et au bon fonctionnement des marchés. Visitez notre site www.amf-france.org
 

Vous avez des questions ?
Vous pouvez contacter l’équipe d’AMF Epargne info service au 01 53 45 62 00 du lundi au vendredi de 9h à 17h.
Un dossier pédagogique pour aider le grand public à détecter et éviter les arnaques, avec notamment une vidéo, est en ligne sur le site de l’AMF.

Contact presse :
Direction de la communication de l’AMF - Caroline Leau - Tél : +33 (0)1 53 45 60 39 ou +33 (0)1 53 45 60 28

Haut de page

Mentions légales :
Directeur de la publication : Florence Gaubert, Directrice de la Direction de la communication de l'AMF
Contact : Direction de la communication, Autorité des marchés financiers - 17, place de la Bourse - 75082 Paris Cedex 02