AMF : Forex, options binaires : un marché à fuir

Imprimer

Télécharger

Placements à haut risque ou arnaques : les conseils de l’AMF Forex, options binaires : un marché à fuir

Forex, options binaires : un marché à fuir

Publié le 2 novembre 2015

De nombreuses publicités sur internet promettent à ceux qui spéculent sur les marchés financiers des gains rapides et importants. Ces publicités en ligne font croire que vous pouvez devenir « trader » en quelques jours, compléter vos revenus, voire même arrêter de travailler. Mais comme au casino, la martingale n’existe pas…

Le risque de perdre tout son argent

Le premier risque, important, est celui de vous faire perdre votre argent en quelques minutes. Il est très difficile de prévoir l’évolution à très court terme (quelques minutes, quelques heures, quelques jours…) du cours d’une monnaie, d’un indice bousier ou d’une matière première.

De plus, les instruments proposés, notamment les CFD, sont souvent proposés avec un « effet de levier » qui multiplie les gains…ou les pertes.

Le Forex
Le Forex, pour « Foreign exchange », est un marché sur lequel s’échangent les monnaies du monde entier, 24 heures sur 24, 7 jours sur 7. Ce marché n’est pas régulé, contrairement par exemple au marché d’actions : cela signifie que les prix sont fixés directement par les différents intervenants professionnels (les banques, les établissements financiers, etc.).

Sur le Forex et les CFD, l’AMF a réalisé une étude dont les résultats sont édifiants : de 2009 à 2012, sur un échantillon de 15 000 investisseurs, 9 clients sur 10 y ont perdu de l’argent. La perte moyenne a été de 10 900 € par client.

Les options binaires Les options binaires permettent de spéculer sur une très courte durée (quelques minutes, quelques heures…) sur l’évolution d’un titre (une action, une monnaie, un indice boursier, etc.) avec deux résultats possibles : la hausse ou la baisse de ce titre.
Si le « trader » a bien anticipé cette évolution, il perçoit un gain déterminé à l’avance (par exemple 75 euros pour une mise de 100 euros) ; à l’inverse, s’il se trompe, il perd l’intégralité de sa mise de départ à l’expiration de l’option binaire (100 euros dans notre exemple).

Le risque de l’escroquerie

De nombreux sites internet proposent du trading sur le Forex ou via des options binaires sans bénéficier d’aucune autorisation. Il s’agit très souvent d’escroqueries : l’argent est détourné et, dans ce cas, les recours très limités en raison de la localisation, souvent à l’étranger, de ces prestataires illégaux.

C’est la raison pour laquelle l’AMF publie et met à jour régulièrement la liste des sites internet non autorisés à proposer le Forex et les options binaires.
 

Le meilleur conseil de prudence : évitez le Forex et les options binaires

Pour les particuliers, compte tenu du risque lié à cet instrument et de la présence de prestataires peu sérieux, voire exerçant illégalement leurs activités, la plus sage des décisions est d’éviter de spéculer sur le Forex et les options binaires.

Haut de page

Mentions légales :
Directeur de la publication : Florence Gaubert, Directrice de la Direction de la communication de l'AMF
Contact : Direction de la communication, Autorité des marchés financiers - 17, place de la Bourse - 75082 Paris Cedex 02