Imprimer

Télécharger

Savoir bien investir Choisir un professionnel: A qui peut-on s’adresser pour son épargne ?

A qui peut-on s’adresser pour son épargne ?

Publié le 4 juillet 2017

Aujourd’hui, les offres de placement sont nombreuses, notamment sur Internet. C’est une bonne nouvelle pour les épargnants, qui peuvent comparer les propositions et faire jouer la concurrence. Mais c’est aussi un risque car certaines offres peuvent être particulièrement risquées, voire illégales.

Un choix de plus en plus étendu…

Pour choisir votre épargne, vous avez la possibilité d’entrer en relation auprès de différents intermédiaires.

  • Les banques offrent tous les types de placements : livret, épargne logement, assurance-vie, fonds et Sicav, etc.
  • Les compagnies d’assurance et les mutuelles proposent surtout de l’assurance-vie ou de l’épargne retraite.
  • D’autres acteurs ne sont ni des banques ni des assureurs, mais des conseillers en investissements financiers. Ils proposent avant tout une analyse de vos besoins et vous fournissent un conseil sur les produits de différents établissements.
  • Sur internet, certains acteurs sont très spécialisés, par exemple ceux qui offrent uniquement des services d’investissement en bourse ou de l’assurance vie en ligne.

Description : Description : C:\Users\cmacrez\AppData\Local\Microsoft\Windows\Temporary Internet Files\Content.IE5\4TKF1FDG\Logo_oeil[1].png Focus : être bien informéAvant d'investir, votre intermédiaire financier doit vous remettre les documents obligatoires (DICI, DIC, prospectus, etc.). Que vous soyez actionnaire d'une société cotée ou porteur de parts ou d'actions d'un placement collectif (fonds et Sicav, SCPI, OPCI, etc.), les émetteurs de vos produits sont soumis également à des obligations d'informations périodiques et permanentes. Par ailleurs, ces acteurs financiers peuvent, à tout moment, publier d'autres documents (lettres mensuelles, etc.).
> En savoir plus

… et toujours une obligation de conseil

Sachez que quel que soit le professionnel choisi, en ligne ou en face à face, il est suivi par les autorités financières et bancaires et doit respecter des obligations de bonne conduite. Il a notamment l’obligation de vous délivrer une information claire, exacte et non trompeuse. Il doit également vous communiquer l'ensemble des coûts et des frais.

S’il vous délivre un conseil, afin que celui-ci soit adapté, il a l’obligation de vous poser des questions sur votre situation financière (y compris votre capacité à subir des pertes) et vos objectifs, et de déterminer selon votre expérience, vos connaissances et votre tolérance au risque, si vous êtes prêts à investir ou à épargner via des placements plus ou moins risqués.

Si votre intermédiaire n'obtient pas une information complète de votre part, il est tenu de s'abstenir de vous recommander des services d'investissement ou des produits financiers. Il est donc dans votre intérêt d’y répondre sincèrement.

L’intermédiaire financier que vous choisirez a aussi pour obligation de vous fournir le détail des frais que vous devrez régler : il s’agit à la fois de la rémunération du conseil qu’il pourra vous délivrer, ainsi que des frais directement liés au produit financier qu’il vous propose. Vous devrez être informé de ces frais par écrit, avant toute signature, et suffisamment tôt afin de prendre votre décision en toute connaissance de cause.

Malheureusement, en marge de cet univers réglementé et encadré, certaines offres, derrière des apparences séduisantes, peuvent cacher des offres particulièrement risquées, voire des arnaques.

Alors, soyez vigilant.

Si vous avez un doute sur le sérieux de votre interlocuteur ou de la société avec qui vous êtes en relation, assurez-vous que vous avez affaire à un professionnel agréé : contactez AMF Epargne Info Service au 01 53 45 62 00.

Pour choisir en toute sécurité dans l’océan des offres, une seule règle : pour vos placements, restez sur une plage surveillée.

Description : Description : C:\Users\cmacrez\AppData\Local\Microsoft\Windows\Temporary Internet Files\Content.IE5\4TKF1FDG\Logo_oeil[1].png Focus : ne pas confondre conseil et gestionSi vous souhaitez faire fructifier votre épargne, vous pouvez contacter un professionnel. vous pourrez alors :
- soit lui confier totalement la gestion de votre épargne,
- soit bénéficier de conseils en restant maître de vos décisions d'investissement,
- soit investir vous-même sans bénéficier d'un conseil.
La première option, dans laquelle l'intermédiaire (par exemple une banque ou une société de gestion de portefeille) assure la gestion de votre épargne, nécessite la signature d'un mandat de gestion déléguant à votre intermédiaire le pouvoir de décider des investissements dans votre compte-titre ou votre PEA.
Le mandat de gestion est généralement proposé aux personnes désireuses de se constituer un portfeuille de titres financiers relativement important, avec souvent un montant minimal de départ de 10 000 à 50 000 euros. En raison des frais, il n'est pas adapté aux petits montants d'investissement.

Tutoriel : investir sur internet Guide : pourquoi mon banquier me pose toutes ces questions ?

Faire les vérifications

Pour aller plus loin :

Haut de page

Mentions légales :
Responsable de la publication : Le Directeur de la Direction de la communication de l'AMF
Contact : Direction de la communication, Autorité des marchés financiers - 17, place de la Bourse - 75082 Paris Cedex 02