Imprimer

Télécharger

RG AMF

Doctrine IV - Commercialisation - Relation client Nécessité d’offrir une garantie (de formule et/ou de capital selon les cas) pour les OPCVM et FIA structurés, les OPCVM et FIA « garantis », et les titres de créance structurés émis par des véhicules d’émission dédiés et commercialisés auprès du grand public

Informations sur le segment

Résumé

La présente position vise à prévenir le risque de commercialisation inadapté d’OPCVM ou de FIA à formule ou « garantis », ainsi que de titres de créance structurés présentant des caractéristiques semblables émis par des véhicules d’émission dédiés auprès du grand public. L’AMF précise que si la garantie du résultat de la formule ou du capital n’est pas délivrée par une entité autorisée, il existe un risque de mauvaise appréhension des risques par le client non professionnel.

La commercialisation des instruments financiers complexes

Réglementation > Doctrine > Doctrine de l'AMF en vigueur

Les fonds à formule ainsi que les titres de créance complexes présentant des risques difficilement compréhensibles par le grand public, l’AMF rappelle aux professionnels (PSI, CIF et démarcheurs) leurs obligations en matière de commercialisation de ces produits et fixe quatre critères pour apprécier le risque de mauvaise commercialisation.

Lire la suite

Nécessité d’offrir une garantie (de formule et/ou de capital selon les cas) pour les OPCVM et FIA structurés, les OPCVM et FIA « garantis », et les titres de créance structurés émis par des véhicules d’émission dédiés et commercialisés auprès du grand public

Position DOC-2013-12 Applicable du 20 septembre 2013 au 7 octobre 2018

La présente position vise à prévenir le risque de commercialisation inadapté d’OPCVM ou de FIA à formule ou « garantis », ainsi que de titres de créance structurés présentant des caractéristiques semblables émis par des véhicules d’émission dédiés auprès du grand public. L’AMF précise que si la garantie du résultat de la formule ou du capital n’est pas délivrée par une entité autorisée, il existe un risque de mauvaise appréhension des risques par le client non professionnel. Ce document n’a pas été actualisé au regard des textes transposant MIF 2 et/ou séparant le régime juridique des entreprises d’investissement et des sociétés de gestion de portefeuille. Cette actualisation sera réalisée prochainement.

Lien vers le document

Table des matières de la doctrine

Mentions légales :
Responsable de la publication : Le Directeur de la Direction de la communication de l'AMF
Contact : Direction de la communication, Autorité des marchés financiers - 17, place de la Bourse - 75082 Paris Cedex 02