Merci de désactiver le bloqueurs de pub pour visualiser cette vidéo.
Avant de souscrire : bien connaître son horizon de placement

Avant de souscrire : bien connaître son horizon de placement

Pour bien investir, il est important de connaître votre horizon de placement : souhaitez-vous placer votre argent sur une durée de 1 an, 5 ans, 10 ans ou plus ? Selon la durée envisagée, les solutions de placement varient. Comment définir votre horizon de placement ? Le point ici.

Horizon de placementQu’est-ce que l’horizon de placement ?

Il s'agit de la durée pendant laquelle vous prévoyez de détenir un produit financier. Il dépend du projet que vous souhaitez préparer avec l’épargne placée. Généralement, on distingue trois horizons de temps : le court terme pour une durée de moins de 3 ans, le moyen terme pour une durée allant souvent de 3 à 10 ans et le long terme pour une durée de plus de 10 ans.

Pourquoi l’horizon de placement est-il important ?

Définir cet horizon de placement est essentiel pour choisir un placement adapté à votre besoin. Vous éviterez ainsi de faire un choix qui pourrait vous pénaliser, soit parce que votre épargne ne sera pas disponible au moment voulu, soit parce que vous n’obtiendrez pas la rémunération à laquelle vous auriez pu prétendre.

En effet, durée, disponibilité et potentiel de rendement vont de pair.

Pour un horizon très court, il est recommandé de choisir un placement sans risque constamment disponible. En contrepartie, la rémunération du placement sera relativement faible.

Au contraire, si vous pouvez vous permettre de bloquer votre épargne à moyen ou long terme, le placement adapté pourra prévoir une durée minimale de quelques années, c’est-à-dire être indisponible plusieurs années, avec comme avantage un meilleur potentiel de rendement.

Description : Description : C:\Users\cmacrez\AppData\Local\Microsoft\Windows\Temporary Internet Files\Content.IE5\4TKF1FDG\Logo_oeil[1].png Focus : durée minimale d'investissement et durée recommandée

La durée d'un placement est souvent liée aux avantages fiscaux attachés. Par exemple, pour un plan d'épargne en actions (PEA), la durée minimale de détention fréquemment mentionnée est de 5 ans car en cas de retrait au bout de 5 ans, les éventuels gains sont exonérés d'impôt sur le revenu.

Mais en matière d'investissement, les possibilités de rendement sont d'autant plus favorables que la durée de détention est longue. Il existe donc une durée recommandée, celle qui donne au placement, à la condition qu'il soit diversifié, les meilleures chances de procurer un bon rendement tout en minimisant les risques de pertes. Pour un placement en actions, cette durée recommandée est d'au moins 10 ans.

Que faut-il regarder avant de choisir un placement ?

Avant toute chose, assurez-vous que la durée minimale d’investissement du produit qui vous est proposé correspond bien à votre horizon de placement. Il n’y a pas de contre-indication tant que cette durée minimale est inférieure à cet horizon.

Pour vérifier cela, consultez les informations présentes par exemple sur les documents d’informations clés (le DICI pour les fonds et Sicav, le DIC pour les SCPI ou les unités de compte dans les contrats d’assurance-vie). Ces documents précisent son niveau de risque ainsi que la durée minimale d'investissement sur le produit. À la lecture de ces documents, choisissez un produit dont la durée répond véritablement à votre objectif.