Merci de désactiver le bloqueurs de pub pour visualiser cette vidéo.
Visuel article
07 janvier 2014

Poser les bonnes questions à son conseiller financier

Avant de souscrire un placement, posez les bonnes questions à votre conseiller. Ne signez pas avant d'avoir pris le temps de lire la documentation remise.

Lors d’un entretien en vue d’un éventuel placement, vous devez être en mesure de répondre aux questions de votre conseiller financier. Mais ce dernier doit également être capable de répondre aux vôtres.

Pour éviter les mauvaises surprises, vérifiez les caractéristiques du placement proposé. Correspondent-elles à votre attente ?

  • Le capital de mon placement est-il ou non intégralement garanti par le contrat ?
  • La valeur de mon épargne peut-elle varier à la hausse et à la baisse ? Pourquoi ?
  • Quelle est la durée minimale conseillée du placement ?
  • Pouvez-vous disposer facilement de l’argent placé ?
  • Quelles sont les pénalités si je retire mon argent avant la durée de détention conseillée ?
  • Quels sont les frais au départ, chaque année et à la sortie ?
  • Quelle est la fiscalité du placement proposé ? Serai-je imposable sur le montant des éventuelles plus-values ?

Lisez attentivement la documentation obligatoire

Avant de souscrire, prenez le temps de lire la documentation que le conseiller doit vous remettre. Il peut s’agir notamment, pour les placements collectifs en fonds et Sicav du DICI (document d’information clé pour l’investisseur), du DIC (document d'informations clés) pour les contrats d’assurance-vie en unités de compte, de la note d’information pour les SCPI, du prospectus et a minima de son résumé pour les opérations financières sur les actions en direct, etc.
Vérifiez que la documentation précise tous les points importants (la garantie du capital, la durée recommandée, les frais, etc.). N’hésitez pas : demandez des explications sur ce que vous ne comprenez pas.

Les autres vérifications à faire avant de souscrire

Si vous avez un doute sur le conseiller financier qui vous a contacté ou le produit qu’il vous propose, quelques vérifications sont indispensables :

  • Vérifiez les autorisations de votre interlocuteur ou de la société qu’il représente,
  • Vérifiez que le placement préconisé est autorisé en France,
  • Réclamez les documents obligatoires (le DICI pour les placements collectifs, le prospectus visé par l’AMF lors d’une introduction en bourse, d’une offre publique, d’une augmentation de capital, etc),
  • Si vos doutes persistent, contactez AMF Epargne Info Service.
Contactez AMF Epargne Info Service