Merci de désactiver le bloqueurs de pub pour visualiser cette vidéo.
Décision de sanction
SAN-2014-04 - Décision de la commission des sanctions du 30 avril 2014 à l'égard des sociétés Belvédère SA, Svi SNC, Sobieski SARL, des sociétés civiles Financière du Vignoble et Vermots Finance, de Mmes A et B et de MM. C, D et E

SAN-2014-04 - Décision de la commission des sanctions du 30 avril 2014 à l'égard des sociétés Belvédère SA, Svi SNC, Sobieski SARL, des sociétés civiles Financière du Vignoble et Vermots Finance, de Mmes A et B et de MM. C, D et E

Date Cour saisie
02 juillet 2018
Cour de cassation

Par arrêt du 27 juin 2018 (pourvoi n° C 16-22.652), la Cour de cassation a rejeté les pourvois formés par M. D et les sociétés civiles Financière du Vignoble et Vermots Finance.

12 juin 2017
Questions prioritaires de constitutionnalité

Par arrêt du 16 mars 2017, la Cour de cassation a renvoyé au Conseil constitutionnel les questions prioritaires de constitutionnalité déposées par M. D et les sociétés Vermots Finance et Financière du Vignoble dans le cadre de leur pourvoi contre l'arrêt de la cour d'appel de Paris du 16 juin 2016.

Le 2 juin 2017, le Conseil constitutionnel a rendu une décision n° 2017-634 sur la question prioritaire de constitutionnalité qui lui était soumise et déclaré que les mots critiqués figurant à l'article L. 621-15 du code monétaire et financier dans ses rédactions résultant de la loi n° 2008-776 du 4 août 2008 et de la loi n° 2010-1249 du 22 octobre 2010 étaient conformes à la Constitution.

24 juin 2016
Cour d'appel

Par arrêt du 16 juin 2016, la cour d'appel de Paris a rejeté les recours formés par les sociétés Belvédère SA, Svi SNC, Sobieski SARL, les sociétés civiles Financière du Vignoble et Vermots Finance, Mme A et MM. C, D et E contre la décision de la Commission des sanctions du 30 avril 2014.

10 février 2015
Questions prioritaires de constitutionnalité

Par décision du 22 janvier 2015, la cour d'appel de Paris a dit n'y avoir lieu à renvoyer devant la Cour de cassation la question prioritaire de constitutionnalité déposée par M. D et les sociétés Financière du Vignoble et Vermots Finance dans le cadre de leurs recours contre la décision de la Commission des sanctions du 30 avril 2014.

09 février 2015
Questions prioritaires de constitutionnalité

Par décision du 22 janvier 2015, la cour d'appel de Paris a dit n'y avoir lieu à renvoyer devant la Cour de cassation la question prioritaire de constitutionnalité déposée par M. D dans le cadre de son recours contre la décision de la Commission des sanctions du 30 avril 2014.

12 août 2014
Cour d'appel

Par ordonnances du 1er août 2014, le Magistrat délégué par le Premier Président de la cour d'appel de Paris a rejeté les requêtes formées par MM. C et D aux fins de sursis à exécution de la décision de la Commission des sanctions du 30 avril 2014.

Sur le même thème